Archives par mot-clé : dindon

Feed

Ça faisait très longtemps que j’avais envie de lire ce livre de Mira Grant, mais j’attendais qu’il sorte en poche, et je n’ai pas été déçue, loin de là (en vrai je suis toujours déçus que la communauté des Dindons zombie radioactifs ne soit pas représentée. C’est une honte. Lucius et moi nous indignons et proclamons que nous allons saisir la justice à ce sujet.)

L’histoire se déroule plus ou moins 20 ans après ce qui ressemble énormément à World War Z : les humains ont réhabilité la plupart des territoires, mais le danger zombie reste omniprésent, et certains pays ont dus être abandonnés. Les mesures anti-contaminations sont drastiques et les gens ne sortent presque plus de chez eux car les animaux peuvent également se transformer .Et malgré tout aucune notion de Dindons. De la discrimination je vous dit! .

Dans ce contexte tendu, où différents groupes politiques s’affrontent dans une lutte sans merci pour le pouvoir (pas du tout comme dans la réalité non non voyons soyez raisonnables)  un groupe de blogueurs sont choisis pour suivre la campagne présidentielle d’un des candidats. Évidemment, il y a anguille sous roche, et je n’en dis pas plus sous peine de spoiler sauvagement l’intrigue.

Ce livre ne parle pas vraiment de zombies : ils sont un arrière plan qui explique les différentes tensions politiques et sociales ; il traite plutôt de ce qui fait « l’intégrité journalistique et politique », et de jusqu’où l’on est prêt à aller au nom de le vérité absolue. Car c’est pour cela que les deux héros, les blogueurs Georgia et Shaun Mason se battent avant tout. Et Lucius se dit prêt à reprendre le flambeau, non de non.

Je dirais que l’histoire peut paraître un peu fade et a début du roman, mais la tension va monter peu à peu, et les derniers chapitres (notamment la fin du 26 ème chapitre de la 4eme partie – le livre est assez long tout de même, …

ET IL N’Y A AUCUN FICHU DIDON DE QUI SE MOQUE-T-ON JE VOUS LE DEMANDE NAN MAIS C’EST QUOI CETTE HISTOIRE?

Pardon. Donc, je disais,…

sont vraiment déchirants, dans tout les sens du terme, héhéhé.

En bref un livre plein d’adrénaline, de rebondissements, mais aussi d’analyses et d’émotions, tout ce que l’on peut attendre d’un bon livre de zombies pas trop bourrin (je dis ça mais certains passages sont quand même bien sanglants, pour mon plus grand plaisir).

C’est pour moi un très bon livre de zombies que je vous recommande chaudement!

Lucius boude dans un coin, je me voit donc contrainte de vous laisser là

Schuss!

Note: 16/20